Comment fermer son chalet pour l'hiver en 8 étapes

1 octobre 2019
L’été tire à sa fin et vous devez préparer la fermeture de votre chalet, jusqu’au retour de la belle saison. Pour être sûr de ne rien oublier, voici les choses à faire avant de mettre la clé dans la porte de votre résidence secondaire pour quelques mois.

1. Faites le tour de l’extérieur

Pour éviter les vols ou les dommages dus au froid et aux intempéries, entreposez à l’intérieur vos meubles de jardin, les embarcations, le barbecue, la tondeuse, le tuyau d’arrosage, etc. Vérifiez l’état du toit. Assurez-vous que les portes et les fenêtres sont bien calfeutrées, et que vos ouvertures (soupirail, cheminée, etc.) sont bien fermées pour éviter que des animaux entrent dans votre résidence secondaire. Inspectez votre fosse septique en suivant les recommandations de son fabricant et, au besoin, faites appel à un professionnel pour vérifier son état avant la fermeture du chalet. Cela vous évitera de mauvaises surprises au printemps.

2. Faites le tour de l’intérieur

Videz le garde-manger, pour éviter que des animaux viennent y faire un festin pendant votre absence. Enlevez les draps des lits, lavez-les et mettez-les à l’abri de l’humidité dans des sacs hermétiques. Certains suggèrent aussi de mettre les matelas debout contre le mur pour décourager les insectes et les rongeurs de s’y loger. Videz le réfrigérateur, lavez-le et débranchez-le en laissant sa porte entre-ouverte. Débarrassez-vous ou entreposez de façon sécuritaire tout objet – comme des livres, des journaux ou des produits chimiques – qui pourrait s’enflammer et causer un incendie. Enfin, prenez vos biens précieux avec vous, à moins qu’ils ne soient assurés (voir l’étape 7).

3. Coupez l’électricité

Puisque vous serez absent du chalet pour les prochains mois, coupez l’électricité en mettant le disjoncteur ou l’interrupteur principal hors tension. La Corporation des maîtres électriciens du Québec recommande de fermer l’alimentation des disjoncteurs secondaires ou d’enlever les fusibles avant de couper le courant. Cependant, si vous craignez le gel des tuyaux, vous pouvez laisser le chauffage allumé en baissant les thermostats entre 5 et 7 degrés Celsius, soit une température juste suffisante pour éviter le gel.

Psitt! Pour votre commodité, téléchargez notre aide-mémoire  À quoi penser en fermant le chalet pour l’hiver pour l’imprimer ou le garder en mémoire dans votre téléphone mobile.

4. Videz l’eau

Pour éviter l’éclatement des tuyaux à cause du gel (vous n’êtes pas à l’abri d’une panne de courant si vous avez laissé votre chauffage allumé), videz vos tuyaux de l’eau qu’ils contiennent. Vidangez d’abord la tuyauterie en ouvrant tous les robinets pour faciliter le drainage. Il est possible de faire cette vidange en ouvrant le robinet ou la vis de purge : toute la tuyauterie se videra alors dans un seau ou un drain de plancher.

Après avoir coupé l’électricité, videz le réservoir d’eau chaude en branchant un tuyau dans son robinet de purge. Faites la même chose avec le réservoir de la toilette et celui de la pompe à eau.

Vérifiez qu’il n’y a plus d’eau dans le lave-vaisselle, la laveuse, ni aucun autre appareil qui peut contenir de l’eau. 

Finalement, versez environ deux tasses d’antigel à plomberie dans les tuyaux de vidanges de la douche, de la cuve à lessive, des lavabos, de la toilette et de la baignoire. Vous pouvez faire appel à un professionnel si vous n’êtes pas certain de savoir comment procéder.

Assurance habitation

Votre assurance habitation arrive bientôt à échéance?

Remplissez notre formulaire de soumission en ligne et obtenez votre prime.

5. Préparez l’hibernation de votre chalet

Tirez les rideaux en les laissant légèrement ouverts, pour montrer aux potentiels voleurs que vous n’avez rien laissé d’intéressant pour eux. Assurez-vous que vos portes et fenêtres sont bien verrouillées, et que rien ne traîne qui pourrait attirer les bestioles.

6. Prévenez vos voisins

Si vous avez des voisins de confiance, ou des amis qui habitent à l’année pas loin de votre chalet, avertissez-les de votre départ et laissez-leur votre numéro de téléphone pour qu’ils puissent vous joindre en cas d’urgence. Ils pourront jeter un coup d’œil de temps à autre sur votre résidence secondaire pour s’assurer que tout est en ordre et vous prévenir si un pépin survient.

7. Vérifiez votre assurance

L’assurance pour une habitation saisonnière, que vous n’utilisez pas à longueur d’année, n’est pas la même qu’une assurance habitation pour votre résidence principale. En effet, l’assurance d’un chalet qui n’est pas quatre saisons ne vous protège pas contre tous les risques. Sa couverture est plus limitée : elle ne comprend pas les cambriolages, le vandalisme, les dégâts causés par des animaux sauvages, ni ceux causés par l’eau. Si vous possédez des biens précieux, il est important de les assurer séparément, ou de les traîner avec vous plutôt que de les laisser au chalet.

8. Avertissez votre courtier

Prévenez votre courtier que vous fermez le chalet pour la saison froide. Il pourra repasser avec vous les étapes de fermeture, vous rappeler quels sont les termes de votre assurance saisonnière et ce qu’elle inclut, et répondre à toutes vos questions.