5 conseils pour réussir son road trip au Québec cet été

27 mai 2021
Certes, on ne se lasse pas de la rivière Saint-Maurice ou du parc national de la Mauricie. Mais si vous avez envie d’un long road trip québécois et d’avaler des centaines de kilomètres, en filant, pourquoi pas, aussi loin que la Gaspésie ou l’Abitibi, ne négligez tout de même pas la planification. Suivez le guide!

1. Optez pour le bon véhicule

Pour prendre la route pendant plusieurs jours, la camionnette ou le VR s’impose. Que vous en soyez propriétaire ou que vous le louiez, vous apprécierez l’avoir aménagé avec des crochets, des caisses de rangement, des espaces destinés à chacun des membres de la famille ou du groupe d’amis. Même si vous n’y roupillez pas tous les soirs, ce sera charmant (et économique!) d’en avoir la possibilité par un soir de Perséides dans un village isolé. 
 
Avant de partir, appelez votre courtier afin de vous informer sur l’assistance routière d’Intact Assurance. En cas de pépin avec votre VR, vous aurez accès à du soutien et à des services tels que le remorquage ou la livraison d’essence.

2. Jouez à l’inspecteur

Quelques jours avant le départ, enfilez votre costume de mécanicien du dimanche et inspectez votre véhicule. Les essuie-glaces fonctionnent-ils bien? À quels niveaux sont les liquides? Tous les phares et feux sont-ils opérationnels?
 
Le plus important est de vérifier la pression d’air dans les pneus : elle assure une bonne adhérence à la route et des freinages plus efficaces. Soyez également prêt à affronter la gravelle! Tous types de routes peuvent se présenter à vous pendant votre road trip, surtout si vous aimez rouler hors des sentiers battus. (On y fait des découvertes si étonnantes!) En plus de garder la pression au niveau recommandé par le fabricant de votre véhicule, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) recommande de vérifier l’état des valves et la condition des roues.
 

3. Sortez vos compétences de cartographe

Un road trip est toujours meilleur avec une part de spontanéité, direz-vous! C’est bien vrai. Si rester ouvert à l’imprévu s’impose, on vous suggère tout de même d’étudier un peu les cartes avant de partir. Planifiez un itinéraire en vous donnant des objectifs de kilométrage à parcourir chaque jour, et essayez de localiser autant les principales attractions que les pépites cachées dans des villages légèrement à l’écart de votre axe principal. Une fois au volant, fixez solidement le GPS sur un support approprié.

 

Road trip

 

4. Prévoyez vos collations et provisions

L’un des plaisirs de la route sera de s’arrêter dans un village maraîcher pour acheter des fruits et légumes directement chez le producteur ou de rouler jusqu’à une ville de bord du fleuve pour manger du homard au resto. Mais, il y a aussi une infinité de bonnes raisons de garder beaucoup de provisions dans la voiture. Pour gagner du temps, vous voudrez sans doute prendre vos collations en roulant. Barres tendres, noix, fruits séchés et biscuits se conserveront bien à température ambiante.
 
Pour profiter au maximum des paysages, vous voudrez peut-être improviser un repas en pleine nature : remplissez une glacière (encore mieux une glacière électrique se branchant dans l’allume-cigarette) avec les ingrédients nécessaires pour concocter votre repas favori, et gardez une table et des chaises pliantes à bord pour pouvoir vous installer n’importe où. Ayez toujours de l’eau pour vous désaltérer en tout temps.
 
Tout acheter d’avance au supermarché vous permettra d’économiser : les dépanneurs de bord de route feront trop mal à votre portefeuille.

5. Amusez-vous!

Si vous partez en famille, les jeux pour les enfants sont indispensables. Apportez leurs jeux individuels préférés, mais aussi des jeux de cartes ou des jeux de société format voyage pour les moments de divertissement tous ensemble pendant que vous conduisez.
 
Le jeu, ça s’organise aussi : faites en sorte que chaque objet servant à amuser les enfants soit rangé dans le coffre ou dans les compartiments fermés du véhicule quand il n’est pas utilisé. Comme le rappelle la SAAQ, « lors d’une collision ou d’un freinage brusque à une vitesse de 50 km/h, le poids d’un objet dans l’habitacle est multiplié par 20, ce qui le transforme en boulet pouvant blesser les occupants d’un véhicule ».

 

Vous voilà maintenant prêts pour votre escapade estivale. Pour toutes questions concernant l’assurance de votre véhicule de voyage, n’hésitez pas à nous contacter, il nous fera plaisir de vous aider. Bon voyage!